Dernières chroniques


lundi 20 novembre 2017

Outliers tome 1

Outliers, tome 1 : Les Anomalies
Auteur : Kimberly McCreight
Éditeur : Collection R
Date de publication : 20 octobre 2016
Nombre de pages : 378 pages



Résumé :

Tout commence par un texto : Wylie, stp, j'ai besoin de ton aide.

Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire : qu'est-elle partie faire dans les forêts denses du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour aller à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment se fait de plus en plus insistant : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l'équilibre du monde ?
Ce premier tome haletant multiplie les faux-semblants et l'inquiétante étrangeté en un crescendo qui le rend impossible à lâcher : c'est LE thriller YA qui donne ses lettres de noblesse au genre !



Mon avis :


Cela faisait un bon moment que j’avais envie de lire ce livre, du coup quand je l’ai enfin eu en ma possession je l’ai lu immédiatement. Et je l’ai dévoré en une seule soirée.

Wylie a beaucoup souffert. Après la mort de sa mère, son agoraphobie prend des proportions inquiétantes et elle n’arrive même plus à poser le pied en dehors de chez elle. Elle a toujours été à fleur de peau, « trop sensible », mais depuis quelque temps elle est au bord du gouffre. Un jour pourtant, elle se retrouve confrontée à un choix. Son amie Cassie a disparu et elle semble être la seule à pouvoir la sortir d’une situation qui semble dangereuse et délicate. Wylie se lance donc dans une course contre la montre aux côtés de Jasper, le petit ami de Cassie qu’elle n’apprécie pas beaucoup. Elle devra se surpasser, affronter ses peurs et tenter de reconstituer un puzzle dont certaines des pièces sont depuis longtemps enfuies au plus profond de sa mémoire…

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en ouvrant ce livre. Je n’avais lu aucun avis et avais à peine survolé le résumé. Mais comme il s’agissait d’un livre de la collection R et que je suis très rarement déçue par leurs titres, j’ai débuté ma lecture en toute confiance. Dès les premières pages, je me suis laissée emportée par l’histoire. Il y a tout de même quelques passages que j’ai trouvés un peu longs, qui manquaient d’action lorsque la pression retombait un peu. Mais cela permettait tout de même de souffler un peu.

En ce qui concerne les personnages, j’ai vraiment apprécié Wylie. Elle est un peu le contraire de toutes les héroïnes que l’on voit habituellement. Elle est faible, rongée par l’angoisse et ses phobies, mais malgré tout elle a le courage de dépasser cela pour venir au secours de son amie.
Jasper est un personnage intéressant et attachant également. On en a une mauvaise opinion au départ à cause de ce que croit Wylie à son propos, mais il se révèle plein de surprises !
Concernant le personnage de Cassie, c’est avec elle que j’ai le moins accroché en vérité. Je trouve qu’elle est trop dans l’exagération. Elle réagit sans cesse à l’excès. Je veux bien que ce soit une fille à la vie difficile, mais quand même…
Quant aux personnages secondaires, ils sont assez difficiles à cerner, car l’auteur brouille les pistes. J’espère avoir quelques réponses dans le prochain tome !

Enfin, en ce qui concerne la plume de l’auteur, elle est fluide et addictive. Elle parvient parfaitement à nous faire ressentir ce que ressent Wylie et à nous embarquer dans cette folle histoire à ses côtés. Quant à la fin… je dirai seulement que je suis bien contente d’avoir le tome 2 à portée de main !


En résumé, un livre qui est impossible à lâcher une fois qu’on l’a commencé. Si quelques passages étaient parfois un peu longs, le reste a réussi à m’entrainer dans une aventure palpitante et totalement prenante. J’ai hâte de connaître la suite !

lundi 13 novembre 2017

Pierres de lunes et autres nouvelles


Pierres de lune et autres nouvelles
Auteur : Isabelle Reyjal
Editeur : De Varly
Nombre de pages : 161




Résumé :


Les disparus ne le sont pas toujours complètement. Parfois ils s'attardent sur terre, et leur présence se manifeste par des truchements bien inattendus. Parfois aussi, ils ne sont pas complètement seuls, et quelque chose de plus inquiétant les domine... Que nous veulent-ils, qu'ont-ils à nous dire? Après leur avoir prêté l'oreille sans penser à mal, les personnages de ces histoires n'auront plus jamais la même vie.

Mon avis :


Je suis toujours méfiante vis-à-vis des recueils de nouvelles, car j’ai plus souvent eu de mauvaises surprises que de bonnes. J’ai cependant décidé de laisser sa chance à celui-ci, car il m’intriguait avec sa couverture sobre et mystérieuse, ainsi que sa quatrième de couverture convaincante.
Ce recueil nous offre six nouvelles très différentes les unes des autres, mais axées sur le même thème : les personnes disparues. Je ne vais pas proposer un résumé de chaque nouvelle, puisque raconter chaque histoire en détail supprimerait l’effet de surprise et ce serait dommage. Elles méritent vraiment d’être découvertes ! Cependant, j’ai écrit une petite phrase sur chacune d’entre elles, pour vous donner une idée des histoires proposées.

1 – Mounette
Une histoire de quelques pages qui parle d’une vieille dame qui a perdu son chat…

2 – Pierres de lune
Un petit garçon différent des autres demande à sa mère si son collier de pierres bleues est fait de véritables pierres de lune. Une question innocente qui amène finalement à la révélation d’un lourd secret familial…

3 – Les Pissenlits (ma nouvelle préférée de ce recueil)
Une histoire de pierre tombale, de religion et d’amour interdit…

4 – Le troisième ange
Une expertise de bijou qui mène à des découvertes inattendues…

5 – La chambre du fils
Une photographie intrigante, au-dessus de la cheminée, à l’intérieur d’une vieille maison sur la côte bretonne…

6 – Le perroquet
L’histoire d’un perroquet peint sur un pichet en bois…

Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai adoré la lecture de ces histoires ! Vraiment, je suis passée à un cheveu du coup de cœur. J’ai eu l’impression de me plonger dans l’un de ces recueils d’auteurs britanniques, que je lisais en cours d’anglais au lycée. Il y a cette ambiance à la fois angoissante et addictive et chaque histoire a un dénouement inattendu. Il n’y a pas à dire, l’auteur excelle dans l’art de l’écriture des nouvelles.

La plume d’Isabelle Reyjal est vraiment très belle : poétique et mélancolique, juste et fluide. J’ai d’ailleurs fait quelques recherches à propos de l’auteur, car j’ai apprécié son style d’écriture et j’ai été surprise de constater que Pierres de lune et autres nouvelles n’est en réalité que son deuxième ouvrage. Je pensais avoir affaire à un « auteur confirmé » si je puis dire. Comme quoi on arrive encore à découvrir de belles plumes par le biais de petites maisons d’édition.

J’ai appris également que l’auteur était gemmologue. Cela ne m’étonne d’ailleurs pas du tout, car les bijoux ont une place importante dans ses histoires. Cela tombe bien, car c’est également un thème qui me fascine. Les bijoux de valeur sont très souvent liés à des histoires de famille plus ou moins anciennes et c’est le cas dans deux des nouvelles proposées ici.


Pour conclure, je dirais que Pierres de lune et autres nouvelles est un très bon recueil accessible à tous, même aux personnes qui ne lisent pas beaucoup. Ces histoires courtes, mais passionnantes sont idéales à lire lors d’un petit moment de détente dans la journée ou bien le soir avant de se coucher. Ayant grandement apprécié la plume d’Isabelle Reyjal, je suivrai avec attention ses autres publications, en espérant qu’elles seront nombreuses !

lundi 6 novembre 2017

L'Empire des Chimères



L’Empire des Chimères
Auteur : Philippe Aurèle Leroux
Editeur : Le Grimoire
Nombre de pages : 316




Résumé :


Le culte de Mithra se propage dans les légions romaines des Alpes. Le vétéran Decimus Valerius n'a d'autre choix que de s'y initier et d'en apprendre les mystères, pour devenir un jour centurion. La nuit, Briana, fille cadette du proconsul de Rhétie observe d'étranges étoiles qui filent vers le Mons Caeli. À force de ténacité et de persuasion, elle parvient à obtenir l'autorisation de s'y rendre sous l'escorte de Decimus. Les ordres donnés à ce dernier sont clairs : la jeune femme ne doit jamais atteindre son objectif.

Gurnt est rejeté par les jeunes guerriers du village qui n'acceptent pas son étrange apparence féline. Il lutte contre une violence sourde qui lui ronge le cœur, fait bouillir son sang, enchaîne son âme et obscurcit son avenir...
Alors que le Mons Caeli paraît être le point d'orgue de toutes les ambitions, et de tous les secrets, se pourrait-il qu'il en soit aussi l'origine ?


Mon avis :


Tout d’abord, je tenais à remercier l’auteur pour sa confiance. Le résumé de l’Empire des chimères m’ayant tout de suite intriguée, j’ai donc été ravie de pouvoir le découvrir.
L’objet livre en lui-même est vraiment très beau. À l’intérieur, il y a de jolies illustrations ainsi que des ornements à chaque début de chapitre. La couverture est belle également et correspond tout à fait à l’atmosphère du roman.

Si l’histoire débute comme un roman historique – à l’époque de la Rome antique sous la direction de Commode – le lecteur se rend bien vite compte qu’il ne s’agit pas que de cela… En effet, il se trouve que nous avons plutôt affaire à un roman de science-fiction dont les éléments surnaturels viennent s’intégrer petit à petit au contexte de départ.

L’histoire est intéressante et originale. Je vais éviter de trop en parler, car le résumé dévoile juste ce qu’il faut. Il n’est pas fréquent que je me laisse surprendre par mes lectures ces derniers temps. La plupart d’entre elles me déçoivent par leur prévisibilité. Ce n’était absolument pas le cas avec l’Empire des Chimères. Les pages défilaient sans que j’y prenne garde et la chute m’a tout bonnement époustouflée. Un roman qui parvient à me tenir en haleine comme ça, c’est chose rare et ça fait du bien lorsque ça arrive. J’aurais juste aimé en savoir un peu plus sur quelques révélations de la fin.


L’environnement dans lequel évoluent les personnages est brutal, sans pitié. C’est ce qui m’a aidée à m’attacher à certains d’entre eux, je dois l’avouer. Car l’auteur ne les ménage pas, bien au contraire. En parlant des personnages, j’ai apprécié le fait qu’il y en ait pour tous les goûts. Certains sont détestables à souhait et d’autres très attachants.
Je crois que j’ai une petite préférence pour Gurnt. C’est un jeune homme différent des autres et qui souffre beaucoup. Pourtant, il fait tout son possible pour parvenir à vivre enfin en paix. Il est très courageux et lorsqu’on accepte son amitié il est prêt à tout pour se montrer à la hauteur.
Briana est touchante par sa candeur, même si elle peut parfois être un petit peu agaçante à avoir toujours un train de retard. Je suppose que c’est probablement à cause de son éducation et des conditions de vie dans lesquelles elle a grandi.
Decimus est un personnage que j’ai eu un peu plus de mal à cerner. J’avoue ne pas avoir toujours compris ses humeurs et ses objectifs qui changent en cours de route. Il reste malgré tout un protagoniste intéressant et malgré ses défauts j’ai fini par l’apprécier aussi.
Chacun de ces trois personnages a donc sa propre histoire et elles se rejoignent à un moment donné du récit.

Enfin, concernant la plume de l’auteur, je l’ai trouvée fluide et agréable. J’avoue avoir eu un peu peur au départ avec tous ces termes que je ne comprenais pas (heureusement qu’il y a un lexique) et cette écriture que je trouvais plutôt sophistiquée. Mais finalement, je n’ai eu aucun mal à me laisser emporter par le récit. La tension monte crescendo et l’auteur maîtrise très bien le rythme de son histoire.
C’était donc une lecture des plus agréables et qui change de ce qu’on voit habituellement. De plus, l’auteur maîtrise son sujet et ça se sent à la lecture. Je n’ose imaginer le nombre d’heures de recherches qu’il a dû effectuer en parallèle au travail d’écriture !


En résumé, si vous aimez les romans où historique et science-fiction se mêlent, ce livre est fait pour vous. L’Empire des Chimères est un ouvrage maîtrisé par son auteur, intéressant et surprenant. Je n’ai eu aucun mal à me laisser emporter !