Dernières chroniques


jeudi 12 octobre 2017

Entre II mondes, tome 1: Réminiscences



Entre II mondes, tome 1 : Réminiscences
Auteur : D. Lygg
Editeur : HJ
Date de publication : 30 avril 2013
Nombre de pages : 258



Résumé :

À Hidden Hills, petite ville de la province d’Alberta dans les Rocheuses canadiennes, Moïra mène une vie sans histoires aux côtés de ses grands-parents adoptifs. Mais très vite, la jeune femme découvre que sous les aspects d’une vie tranquille et ordinaire peuvent se cacher bien des secrets. C’est au travers de ses rêves et de sa relation naissante avec un jeune homme nommé Tristan, qu’elle se sent troublée.
Elle prend véritablement conscience de sa différence lors de l’apparition d’étranges phénomènes liés à ses nouvelles capacités, qu’elle doit apprendre à maîtriser rapidement. Mais ses dons l’éloignent malgré elle de ceux qu’elle aime. Ils font également de Moïra la proie d’êtres mal intentionnés, des créatures œuvrant pour le compte de leur puissant maître resté dans l’ombre, et venues d’un monde ancien et oublié par les Hommes. 
Heureusement, la providence mettra sur son chemin un allié aussi précieux que redoutable appartenant à l’Ordre Sacré des Gardiens du Temple. Envoyé sur Terre, il aura pour mission de retrouver les traces d’une activité anormale dans le monde humain. 
Car la saison sombre approche et avec elle la fête de Samain, ouvrant le passage entre les deux mondes...



Mon avis :


J’aime beaucoup découvrir de nouveaux auteurs français et soutenir comme je le peux les petites maisons d’édition. J’ai donc été ravie d’avoir l’opportunité de lire ce livre, d’autant plus que le résumé m’a tout de suite intriguée.

À la base, je ne suis pas très portée sur les romances et j’avoue avoir eu un peu peur au début du livre. Moïra est une adolescente amoureuse du beau Tristan, voisin de sa meilleure amie Nel et joueur de l’équipe de hockey du lycée. Petit aparté : un joueur de hockey, c’est chouette, ça change des joueurs de foot et compagnie.
J’aime bien ce sport en plus.
Revenons à nos moutons. Moïra est donc une adolescente comme les autres, en apparence. Puisque son quotidien se voit bouleversé petit à petit par d’étranges rêves, accompagnés de très fortes migraines. Quelque chose se réveille en elle et sa vie est désormais en péril. Désireuse de protéger les siens, la jeune fille va devoir se montrer brave, même si elle ne sait pas vraiment quelle attitude adopter face à tous ces chamboulements.
Si l’intrigue de base m’a semblé un peu simpliste et pas très originale (car on insiste beaucoup sur l’histoire netre Moïra et Tristan au détriment du fantastique au départ), elle se complexifie au fil des pages. L’auteur parvient à piquer notre curiosité au vif, si bien que les chapitres défilent rapidement en fin de compte. Moïra est un personnage intéressant. Malgré son jeune âge, elle n’est pas agaçante comme la plupart des héroïnes et sait ce qu’elle veut. Elle n’est pas une « super héroïne », elle a peur et a parfois des réactions idiotes, ce qui la rend très humaine et attachante.
Tristan est un personnage que j’ai eu un peu de mal à cerner. Je pense qu’on le découvrira un peu plus en profondeur par la suite. Quant à Nel la meilleure amie de Moïra au caractère bien trempé, ainsi qu’au mystérieux Alastar qui veille sur notre héroïne, ce sont les personnages que j’ai le plus appréciés.

En ce qui concerne l’histoire, étant un premier tome, ce roman était donc assez introductif. L’auteur nous donne des pistes pour la suite sans rien nous révéler de vraiment capital. Elle nous donne quelques informations au compte-gouttes, suffisamment cependant pour nous donner envie d’en savoir plus et de poursuivre l’aventure aux côtés de Moïra. Quel est donc cet autre monde que Moïra voit en rêve ? Que lui veulent vraiment ceux qui sont à sa poursuite ? Ce ne sont que quelques questions parmi tant d’autres et j’avoue que j’aimerais beaucoup poursuivre avec la lecture du second tome afin d’avoir les réponses !
Le personnage de Moïra promet d’être intéressant par la suite. J’attends de voir ce qu’elle a en réserve après l’échantillon de pouvoirs qu’elle nous a montrés à la fin. Je suis certaine que nous n’avons, pour l’instant, vu que le sommet de l’iceberg.

Enfin, je souhaiterais dire un mot sur la plume de l’auteur. Le style était plutôt fluide et agréable dans l’ensemble. Au cours des premiers chapitres, j’ai trouvé qu’il y avait quelques maladresses et répétitions (l’auteur avait tendance à abuser un peu des superlatifs). Ce n’est pas bien grave en soi et je comprends tout à fait puisque nous avons tous nos petits « tocs d’écriture » et ils sont difficiles à traquer malgré les relectures. Cependant, cela s’est nettement amélioré au fil des pages.


En résumé, D. Lygg nous offre une jolie romance teintée de fantastique. Si j’ai trouvé ce tome un peu long à démarrer et très introductif, je me suis tout de même laissée emportée par l’histoire. Je lirai volontiers la suite pour avoir les réponses à mes questions concernant l’intrigue.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire